MVCG DORDOGNE                                                                                                                                                                                  

               Webmaster : Captain Miller                            

Rangers

 

 

 

 

 

 

 

       

       

       

 

La première unité de Rangers fut créée le 19 juin 1942 en Irlande du Nord.

Plus de 2000 GI's se portèrent volontaires venant de toutes unités. Mais un examen médical strict, un entraînement intensif et très difficile, de longues marches dans des conditions pénibles les attendaient. Seul 500 hommes réussirent ces épreuves imposées par le chef de bataillon William Orlando DARBY. Ces hommes spécialement sélectionnés devinrent le premier bataillon de RANGERS de la Seconde Guerre Mondiale. On les surnomme les Darby's Rangers.

Ce nouveau bataillon d'élite sera divisé en 6 compagnies d'infanterie :

Compagnie A = ABLE, B = BAKER, C = CHARLIE, D = DOG, E = EASY, F = FOX.

Fin juin 1942, les RANGERS se rendent en Écosse, au camp d'entraînement des commandos britanniques d'Achnacarry. Les commandos britanniques sont reconnus pour leur dureté, et leur entraînement en était la base.

Le 19 août 1942, 50 Rangers prendront part au Raid de Dieppe en compagnie de 4 963 canadiens de la 2e division, 1 005 Commandos britanniques et de 15 français. Quelque 3 367 hommes, dont 2 752 Canadiens, sont restés sur les plages du débarquement, tués ou faits prisonniers.

En octobre 1942 , le 1st Bn de Rangers participe au débarquement en Afrique du Nord et sera présent à la prise du Port d'Arzew le 8 novembre 1942.

Novembre 1942, après avoir visité l'école spéciale d'entraînement au combat du corps à corps des Marines au Camp Pendlenton, le Général Ben Lear met en place une méthode d'entraînement basée sur le combat au corps à corps, l'infiltration en territoire ennemi et les exercices d'attaque simulée.

Méthode qu'il fera appliqué au Camp Forrest dans le Tennessee, école qui sera à partir de fin novembre 1942 spécialement équipé pour l'entraînement des GI's. Son but est de développer la dureté d'esprit et de corps afin que les Rangers deviennent les plus adroits dans l'art de tuer.

Le 27 mars 1943 le 1st Ranger Bataillon est envoyé en réserve à Gafsa pour être divisé en trois groupe le 1er, 3ème et 4éme bataillon de Rangers, alors que le 1er avril 1943 un autre groupe est lui, envoyé au Etats-Unis pour former les 2éme et 5éme bataillon de Rangers.

Ils vont alors subir un entraînement des plus pointu. Tous les corps d'armée y seront représentés, les parachutistes, tankistes, aéronavales, spécialistes en renseignement ou en démolition, et bien sur les techniques de combats poussés à l'extrême. Tous les entraînements des Rangers se feront à tirs réels.

Un grand nombre de Gi's y laisseront leur vie, d'autres abandonneront, et d'autres encore seront renvoyés dans leur unité. A la fin avril à peine 200 hommes seront encore considérés comme des Rangers.

Le 30 juin 1943, soit presque un an après leur création, le Major James Earl Rudder prend le commandement du 2nd RANGER battalion. Voici comment il se présenta à ses hommes :

«Messieurs, je suis Jim Rudder, votre nouveau commandant. Je suis venu ici pour que vous puissiez m'apprendre comment on devient un Rangers !»

Mais derrière cet humour, le commandant Rudder ne plaisantera pas quand il s'agira de faire de son bataillon une unité d'élite.

L'entraînement du Camp Forrest va transformer et souder ces hommes en une unité de combattants capables de couvrir 8 km au pas de course le ventre vide, de marcher pendant 3 jours avec plusieurs kilos de matériels sur le dos, de franchir n'importe quels obstacles; d'escalader des falaises ou de démolir et à l'arrivée d'être bien sur prêt à combattre l'ennemi.

A la fin de cette période difficile passé au Camp Forrest l'effectif du 2nd RANGER bataillon sera de 27 officiers et de 484 hommes.

Mais leur formation n'est pas terminé.

En septembre 1943; 500 Rangers partiront pour l’école de commandos de FORT PIERCE en Floride, pour saborder les techniques amphibies et pour se familiariser avec les méthodes de débarquement sur des côtes rocheuses.

Puis le 2nd RANGER bataillon s'embarque pour le FORT DIX dans le New Jersey où les 500 hommes apprendront à mettre en place des tactiques guerrières plus élaborées.

C'est également à ce moment qu'ils se verront remettre le fameux écusson des Rangers. Un losange doré avec les lettres RANGERS de même couleur; le tout sur un fond bleu.

En octobre 1943, c'est le CAMP RICHIE dans le Maryland qui les attends pour suivre des cours sur les grades, les uniformes et l'armement des allemands. Durant la nuit ils seront testés en effectuant des exercices de simulation d'où ils sortiront vainqueurs.

Mais le Major James E. Rudder veut toujours pousser le perfectionnement de ses hommes plus loin, alors pendant un mois, ils iront de camps en camps américains sur un rythme effréné pour finir d'améliorer leurs techniques.

Puis au matin du 21 novembre 1943, ils embarquent sur le QUEEN ELISABETH pour continuer leur entraînement en Angleterre.

Le 23 novembre 1943, le Queen Élisabeth lève l'ancre. Les Rangers regarderont un long moment les cotes américaines se rétrécir. Beaucoup savent déjà que c'est sans doute la dernière fois qu'il verront la Statut de la Liberté.

Du 30 novembre 1943 au mois de mai 1944, les Rangers vont sillonner l' Angleterre allant de BUDE en Écosse jusqu'à Dorchester. Ils inventeront de nouvelles techniques d'escalades, ils testeront de nouveaux matériels presque tous basés sur sur le moyen d'atteindre le sommet de falaises de plus de 30 mètres. Ils devront s'habituer aux LSI, LCA ou au DUKW.et tenter de vaincre le «mal de mer».

Le 5 mai 1944, le 2nd RANGER bataillon sera rejoint par le 5th RANGER Bataillon commandé par le MAJOR MAX SCHNEIDER pour exécuter ensemble une répétition générale de l'invasion. C'est l'opération FABIUS 1. Mais l'opération est de très grande envergure et ne passe pas inaperçue auprès des allemands. Ceux ci envoient des bombardiers sur le secteur. Aucun Ranger ne fut touché contrairement à la 29 ème Division qui perdra quelques hommes.

Le 31 mai les Rangers subiront encore un bombardement allemand qui ne fera aucun blessé.

Jusqu'au Jour J, les hommes continueront leur entraînement. Ils ont bien sur reçu tout leur équipement personnel, l'armement et ils ont même eu l'occasion de faire part de leur dernières volontés ou de leur testament pour le cas où ! Ils savent que le jour J approche. Certains écrivent peut-être leur dernière lettre, d'autres préféreront chercher encore et encore à améliorer leur équipement... mais tous savent et attendent avec détermination et courage...

Puis le 6 JUIN 1944 0 6H30 c'est l'heure H qui sonne pour des milliers de soldats. Les Rangers embarquent pour lancer leur assaut sur la POINTE DU HOC.


2e bataillon de Rangers Américain

Le 2e bataillon de Rangers US est le nom de deux unités distinctes des Rangers de l'armée américaine. Le premier est l'un des six bataillons de Rangers de la Seconde Guerre mondiale, le second fût formé quand le bataillon fût réactivé en 1974 et sert toujours aujourd'hui au sein du 75e régiment de Ranger.

 

SECONDE GUERRE MONDIALE

Le bataillon a été formé le 1er Avril 1943 au camp Forrest, Tennessee avec le 5e bataillon de Rangers US. Les deux bataillon ont été officiellement activés en Septembre 1943 et embarqués pour la Grande-Bretagne où ils se sont préparés pour l'opération Overlord.

Le 6 Juin 1944, les compagnies Dog, Easy et Fox, commandées par le Colonel James Rudder débarquent à la pointe du Hoc. pendant l'attaque, 225 hommes ont escaladé les falaises, toutefois seulement 90 d'entre eux se tenait toujours debout après deux jours de rude combat. Ils sont parvenus à neutraliser l'artillerie allemande, préparant le terrain pour l'invasion de la Nomandie.

Les compagnies Able, Baker et Charlie débarquées avec le 5e bataillon de Rangers US, combattent aux cotés de la 1re et de la 29e Division d'infantrie sur Omaha Beach. Elles subirent de lourdes pertes, mais purent encore accomplir leurs objectifs du jour J. Après la pointe du Hoc et Omaha beach, ils ont gardé des prisionniers allemands à Valognes, et les escortèrent vers Utah Beach.

Ensuite, ils sont déplacés dans l'ouest du Cotentin, ils restent environ un mois, le front normand étant bloqué.

Après la percée d'Avranches, ils prirent la route de la Bretagne vers la mi-Août, ils y combattront jusqu'au 18 Septembre et participeront à la libération de BREST.

Après la bretagne, les Rangers prirent  part à la dure et longue bataille de la forêt de Hürtgen en Allemagne, près de la frontière Belge, du 19 septembre au 3 Novembre 1944. Du 1er Décembre au 10, toujours dans cette forêt, ils se battent sur la colline 400, une hauteur stratégique de cette bataille.

Guerre d'hiver du 11 Décembre au 4 Février.

Après la Ruhr et le Rhin du 5 Février au 26 mars.

Ils finiront la guerre en Tchécoslovaquie.

Le Deuxième bataillon est désactivé après la guerre, le 23 Octobre 1945 ainsi que les 5e et 6e bataillons.